Tu sei qui

La mort du Père Goriot. Esercitazione per la comprensione e l'interpretazione

red - Di seguito viene proposto un brano tratto da Papà Goriot di Honoré de Balzac relativo alla morte del personaggio. Alla fine del brano sono proposte alcune domande per la comprensione del testo e una serie di domande per l'interpretazione. 

La mort du Père Goriot

[C'est le jour des funérailles du Père Goriot. Il est mort sans avoir revu ses filles. Eugène de Rastignac assiste, seul, à l’enterrement.]

            Cependant, au moment où le corps fut placé dans le corbillard, deux voitures armoriées, mais vides, celle du comte Restaud et celle du baron de Nucingen, se présentèrent et suivirent le convoi jusqu'au Père-Lachaise. A six heures, le corps du père Goriot fut descendu dans sa fosse, autour de laquelle étaient les gens de ses filles, qui disparurent avec le clergé aussitôt que fut dite la courte prière due au bonhomme pour l'argent de l'étudiant. Quand les deux fossoyeurs eurent jeté quelques pelletées de terre sur la bière pour la cacher, ils se relevèrent,  et l'un d'eux, s'adressant à Rastignac, lui demanda leur pourboire. Eugène fouilla dans sa poche et n'y trouva rien, il fut forcé d'emprunter vingt sous à Christophe. Ce fait, si léger en lui-même, détermina chez Rastignac un accès d'horrible tristesse. Le jour tombait, un humide crépuscule agaçait les nerfs, il regarda la tombe et y ensevelit sa dernière larme de jeune homme, cette larme arrachée par les saintes émotions d'un cœur pur, une de ces larmes qui, de la terre où elles tombent, rejaillissent jusque dans les cieux. Il se croisa les bras, contempla les nuages, et, le voyant ainsi, Christophe le quitta.

            Rastignac, resté seul, fit quelques pas vers le haut du cimetière et vit Paris tortueusement couché le long des deux rives de la Seine où commençait à briller les lumières. Ses yeux s'attachèrent presque avidement entre la colonne de la place Vendôme et le dôme des Invalides, là où vivait ce beau monde dans lequel il avait voulu pénétrer. Il lança sur cette ruche bourdonnant un regard qui semblait par avance en pomper le miel, et dit ces mots grandioses: « A nous deux maintenant! »

            Et pour premier acte du défi qu'il portait à la Société, Rastignac allait dîner chez madame de Nucingen.

Balzac, Le Père Goriot (1835)

COMPREHENSION

  1. Relevez et analysez les éléments du texte qui traduisent la tristesse de la scène.
  2. Relevez et analysez la répétition du terme « larme ». Etudiez notamment sa portée symbolique.
  3. Mettez en évidence les métaphores présentes dans le deuxième paragraphe et commentez-les.

INTERPRETATION

  1. Le texte offre une vision de la société parisienne: quelles critiques le narrateur lui adresse-t-il?
  2. Identifiez les deux registres du texte. En quoi le changement de registre est-il révélateur de la métamorphose de Rastignac?
  3. En quoi peut-on parler de « fin ouverte »?  
Categorie: 
rss facebook twitter google+

Categorie news